Master Création culturelle et Industries culturelles


De l’atelier de l’artiste aux industries culturelles

Le Master Création Contemporaine et Industries Culturelles (CCIC) accueille cette année 26 étudiants  venus des quatre coins du monde (Afrique, Amérique Latine, Europe).

La formation, co-portée par la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines et par l’Ecole Nationale Supérieure d’Art, vise une approche globale de la culture, de ses métiers et de ses intermédiaires, embrassés dans l’arc le plus large : de l’atelier de l’artiste aux industries culturelles, soit de Goya (Chantal) à… Goya (Francisco) et inversement.

Le master CCIC donne une large place aux rencontres avec les professionnels, dans le cadre des ateliers de recherche et de création pilotés par l’ENSA, ou à travers des visites de terrain. Avec Loïc Artiaga qui dirige la formation, la promotion 2016-2017 a déjà pu assister à des leçons d’université avec un directeur de casting, un écrivain…

La diversité des parcours et des centres d’intérêts des étudiants du Master se traduit en M2 par la soutenance de mémoires de recherches explorant des domaines divers de la création (littérature, cinéma, numérique, politiques culturelles, marché de l’Art), et par un stage ou une mobilité Erasmus. Parmi les anciens de ce jeune diplôme, une chargée de projet dans un incubateur numérique et culturel et une doctorante, à deux points opposés du monde de la culture, montre les potentialités professionnelles que recèle cette formation.

Loïc ARTIAGA :