Projet ANR CRISIS


Le projet ANR international CRISIS (Réponses impériales et provinciales aux défis environnementaux et économiques à la frontière de l’Empire romain est porté par Gaëlle TALLET du laboratoire CRIHAM, en collaboration avec Roger S. BAGNALL (New York University, USA), Jean-Paul BRAVARD (UMR 5600, France), Salima IKRAM (American University in Cairo, Egypte) et Corinna ROSSI (MUSA, Italie).

D’une durée de 4 ans (2016-2020), il ambitionne d’explorer le concept de « crise » dans le contexte des marges méridionales de l’Empire romain, dans la Grande Oasis du désert Libyque égyptien.

La deuxième moitié du IIIe s. de notre ère a longtemps été perçue comme une période de crise politique majeure dans l’Empire romain, à laquelle les auteurs anciens associent fréquemment un cortège de guerres incessantes, d’incursions barbares, de famines, d’épidémies et de tremblements de terre. Les historiens des dernières décennies ont pu apporter des nuances à cette « grande crise du IIIe siècle », et ont souligné la diversité des situations dans les différentes Provinces. En Égypte, on peine à articuler les différentes facettes invoquées de cette crise –militaire, matérielle, culturelle, économique– et on en entrevoit des manifestations tout au long d’une période de transition qui s’étend du début du IIIe jusqu’au VIe siècle. Une crise difficile à appréhender, donc, et qui requiert une approche pluridisciplinaire et sur une longue durée.

Quatre missions archéologiques travaillant dans la Grande Oasis, au sud de l’Égypte, se proposent de collaborer avec une équipe de géoarchéologues afin de tenter d’appréhender plus finement la situation dans cette zone frontière de l’Empire.

Site web: http://oasis.unilim.fr