Corina Petersilka : d’Erlangen à Limoges


Corina Petersilka  est enseignante-chercheure en langue française  à l’Université Friedrich Alexander d’Erlangen-Nuremberg. Elle  est  venue à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines pendant une semaine du 30 septembre au 4 octobre 2019  dans le cadre du programme Erasmus.

⇒ Quel est votre parcours  ?

J’ai suivi des études de langues romanes (français, espagnol) et d’allemand et je me suis spécialisée en langue française.  J’enseigne la linguistique, la grammaire et la langue françaises à l’Université Friedrich Alexander d’Erlangen-Nuremberg . Ma thèse de doctorat portait sur le bilinguisme de Frédéric II « Die Zweisprachigkeit Friedrichs des Großen. Ein linguistisches Porträt »(Le bilinguisme de Frédéric II, roi de Prusse. Un portrait linguistique). J’ai été lectrice d’allemand à Avignon  et j’ai suivi une année d’ études à l’université de Toulouse grâce à une bourse l‘Office allemand d’échanges universitaires –  DAAD.

Pendant de longues années, je faisais partie de l’institut de recherche en langue romane à l’université d’Erlangen-Nuremberg. Depuis 2019, j’assure la direction du département de langue française.  Je me charge de l’organisation des cours pour les étudiants spécialisés en langue française, nous certifions jusqu’au niveau C2. Nous proposons également de nombreux cours pour non-spécialistes allant du niveau A1 au C1. L’université d’Erlangen-Nuremberg dispose d’un centre de langues où de nombreuses langues vivantes sont enseignées

L’université d’Erlangen-Nuremberg est divisée en plusieurs campus comme celle de Limoges et compte près de 39 000 étudiants dans toutes les disciplines.

⇒ Pourquoi êtes-vous venue à  la  Faculté des Lettres et des Sciences Humaines ?

Je suis responsable du partenariat qui lie nos deux universités et je suis venue pour essayer de développer de nouvelles actions pour revitaliser les échanges. En effet, peu d’étudiants d’Erlangen viennent à Limoges et nous recevons très peu d’étudiants de Limoges à Erlangen. J’ai eu l’opportunité de rencontrer de nombreuses personnes ici, les collègues du département de français, d’allemand, de langues étrangères appliquées  et du Français langue étrangère. Nous avons réfléchi aux dispositifs à mettre en œuvre pour inciter les étudiants français à venir à Erlangen : cours d’allemand intensif, partenariat avec d’autres filières… Le problème principal est la non-concordance de nos calendriers . En effet, les cours en Allemagne se déroulent de mi-octobre à mi-février pour le semestre d’hiver et de mi-avril à mi-juillet pour le semestre d’été. Mais cela ne doit pas empêcher les échanges , notamment dans le cadre de teaching mobilities qui permettent aux collègues des deux côtés de renforcer les contacts.

⇒ Que retenez-vous de votre séjour à l’Université de Limoges ?

J’ai été impressionnée par la qualité de l’accueil apporté aux étudiants internationaux. Je ne vais avoir aucune difficulté pour convaincre mes étudiants de venir étudier dans votre faculté. J’espère que nous allons pouvoir aussi inciter les étudiants de Limoges à venir étudier à Erlangen.

Contact : /