Hommage à notre collègue ivoirien Bi Kacou Parfait Diandué


C’est avec une immense douleur que nous avons appris le décès soudain de M. Bi Kacou Parfait Diandué, professeur de littérature comparée à l’Université Félix-Houphouët-Boigny d’Abidjan, survenu à l’aéroport Charles-De-Gaulle, le 24 décembre 2019.

Ce mois-ci, M. Diandué était professeur invité à l’Université de Limoges. Pour la seconde année consécutive, il assurait un séminaire dans le cadre du master LEA Management Interculturel, à laFaculté des Lettres et des Sciences Humaines.

L’ensemble des personnels de la Faculté ainsi que les étudiants du Master LEA adressent leurs plus vives condoléances à l’épouse de M. Diandué, à leurs enfants et à la famille du défunt, ainsi qu’aux collègues, aux étudiantes et aux étudiants de l’Université Félix-Houphouët-Boigny qui perdent l’un de leurs plus brillants enseignants-chercheurs.

Né en 1973, M. Diandué avait soutenu en cotutelle (Limoges-Abidjan) une thèse de doctorat sur l’œuvre d’Ahmadou Kourouma (2003). Par la suite, il a rapidement gravi les échelons de la hiérarchie universitaire du fait de son exceptionnel dynamisme, de son engagement dans les activités académiques et de la qualité remarquable de ses travaux scientifiques.

Parmi ses nombreuses publications, on rappellera Topolectes 1 et Topolectes 2, Le Pinceau-narrateur, Réflexions géocritiques sur l’oeuvre d’Ahmadou Kourouma, Badouët. Une lecture interdiscursive de la gravure ivoirienne. M. Diandué aimait évoquer les années passées à Limoges lors de la préparation de son doctorat.

Après la soutenance de sa thèse, il a toujours maintenu un contact actif avec notre université et grandement contribué à animer les travaux de recherche de l’EA 1087 Espaces Humains et Interactions Culturelles.