Mobilité USA FLSH

Marine Marty, une expérience au Texas !


La fiche étudiant


Nom : MARTY
Prénom : Marine
Ville-Département-Pays d’origine : Limoges, Haute Vienne (France)
Niveau d’études : L3
Formation : LLCER Anglais (Langues, Littératures et Civilisations Etrangères et Régionales)
Université d’accueil : Texas Tech University
Type de séjour : Séjour d’études
Durée du séjour : Une année universitaire (Août 2014 – Mai 2015)

 

Qu’est ce qui t’a incité à partir à l’étranger ?
Ma démarche a été motivée par plusieurs choses, j’avais envie de découvrir à la fois un nouveau système éducatif, une approche pédagogique et un enseignement différents de ce que je connaissais déjà, mais également une culture et un mode de vie qui m’étaient inconnus, et un pays dont le fonctionnement politique, économique, et social diffère de la France.

 

Quelles ont été tes démarches avant et une fois sur place ? As-tu trouvé les formalités difficiles ?

J’ai passé le TOEFL, obligatoire pour étudier dans n’importe quelle université américaine et indispensable pour monter mon dossier. A partir de là, l’étape suivante, était l’inscription à Texas Tech et le choix des cours. Concomitamment, j’ai effectué les démarches pour le VISA, pour l’assurance santé, la recherche d’un logement, l’achat des billets d’avion, ainsi que l’inscription administrative à l’Université de Limoges.
Une fois sur place, je n’ai pas eu de « lourdes » démarches particulières, seulement ne pas oublier l’inscription pédagogique à l’Université de Limoges et faire signer par l’Université d’accueil un Intendance Certificate à renvoyer à Limoges pour attester de ma présence et pouvoir toucher les bourses.

 

Quel type de bourse as-tu reçu ?

Une bourse d’un montant de 1000 euros allouée par l’Université de Limoges et par la région pour tous les étudiants partant à l’international.

 

Et pourquoi as-tu choisi la Texas Tech University ?

Lors de la constitution de mon dossier, je devais inscrire trois choix correspondant aux Universités qui m’intéressaient le plus. J’avais choisi la Caroline du Nord, mais avec une petite réserve, car Limoges est jumelée avec la ville de Charlotte, et j’avais peur de retrouver trop de français. Mon choix s’est tourné vers le Texas lorsque j’ai regardé les catalogues des cours proposés par les Universités. Texas Tech University proposait des cours assez attractifs, et c’est un Etat américain que j’avais envie de visiter.

Y a-t-il des différences entre étudier aux États-Unis et en France ?
La vie étudiante américaine n’a pas grand-chose en commun avec ce que je sais de la vie universitaire en France. Concrètement, j’ai eu 4 cours différents, ce qui en apparence laisse beaucoup de temps libre. En fait, le travail personnel à la maison est très important : lectures, rédactions de « papers » et « essays » divers et variés. La partie notée en classe ne correspond qu’à une petite partie de la note finale.

Comment as-tu vécu tes premiers jours ? L’immersion était-elle rapide ou un temps adaptation a-t-il été nécessaire ?
Les premiers jours, j’ai eu des sessions d’orientation destinées à tous les étudiants internationaux. Cela m’a permis de rencontrer d’autres étudiants, de visiter le campus, de comprendre mieux le fonctionnement. Monica, la coordinatrice des élèves internationaux nous a accueilli, et on a commencé par une visite du campus en bus. Ensuite, direction l’International Cultural Center (ICC). Plusieurs intervenants nous ont présenté le fonctionnement du campus (Texas Tech University possède le deuxième plus grand campus des USA).

Comment a évolué ton niveau de langue ? Difficile de tout comprendre au début ?
Au tout début, et surtout parce que je manquais de pratique, le plus dur a été d’oser, mes phrases étaient un peu bancales, et il me manquait parfois un mot de vocabulaire en plein milieu. Du coup, je suis devenue super forte pour trouver des synonymes quand les gens ne comprenaient pas ce que je racontais.

Au bout de deux semaines, et dès que les cours ont commencé, j’étais déjà plus à l’aise. L’accent texan est un petit peu délicat au début, mais très vite, je n’ai plus été gênée. Cela fait maintenant 7 mois que je suis au Texas, et oui, mon niveau d’anglais n’est absolument plus comparable à celui que j’avais au début !

Et au niveau du logement ?
J’ai d’abord fait une demande «on campus», mais mon choix initial n’a pas été accepté et on m’a proposé une chambre partagée. Alors je me suis lancée dans la recherche d’un logement off campus, et je n’ai pas eu trop de difficultés pour trouver : j’y suis allée un peu à tâtons, ne connaissant pas les contrats de locations américains. Finalement, après quelques recherches sur Internet, je me suis rendue compte que tous les logements étudiants se valaient et j’ai choisi une résidence proche du campus.

Comment as-tu trouvé la ville? Quels sont les coins sympas de Lubbock ?
Lubbock est une petite ville dans l’Ouest du Texas, très centrée sur son Université. Encore maintenant, beaucoup d’américains me demandent «But why Lubbock ?» avec un air mi consterné, mi incrédule. Moi, j’ai trouvé que c’était une ville très bien pour un séjour d’un an, à taille humaine, ce qui m’a permis de me repérer rapidement, et surtout de me déplacer sans trop de difficultés.

Parmi les coins sympas, il y a Broadway et Depot District pour la vie nocturne, University Ave qui regroupe de nombreuses possibilités pour déjeuner ou dîner dehors, Buffalo Spring Lake pour le côté un peu nature. Pas très loin de Lubbock, il y a Amarillo et son célèbre steakhouse (si tu manges en moins d’une heure leur steak de 72 oz, ce qui fait environ 2 kilos, avec tous les accompagnements, tu ne paies pas) et Palo Duro Canyon (assez incontournable). Ensuite, je suis aussi partie à la découverte d’autres villes texanes : un weekend au sud de Dallas dans la famille de ma coloc’, plusieurs escapades à Austin, San Antonio avec ma famille et des amis, et Los Angeles pour le Spring Break.

Les gens sont-ils accueillants ? Est-ce facile de s’y faire des amis ?
Au Texas, et on me l’avait dit avant mon départ, les gens sont « really friendly ». Et je crois que c’est encore plus simple de rencontrer des gens quand tu es étranger. J’ai rencontré tous les autres internationaux, mais aussi beaucoup d’américains.

Et je me suis inscrite à un Cultural Exchange : j’ai été affiliée à une famille américaine et à une étudiante de l’Université. L’idée, c’est un partage de cultures. On se retrouve une fois par mois avec la famille pour un repas et Sara, l’étudiante est devenue une de mes meilleures amies ici.

Quels conseils peux-tu donner aux étudiants qui souhaitent effectuer une mobilité internationale ?
A part de ne pas hésiter, je pense vraiment que c’est une opportunité à saisir si elle se présente et que les angoisses liées à un séjour long à l’étranger (mal du pays, peur de ne pas s’intégrer, la barrière linguistique) ne doivent vraiment pas être vus comme des obstacles mais plutôt comme des petits défis à relever.

En gardes-tu alors un bon souvenir de ton expérience ?
Elle n’est pas finie mais Oui, oui, oui, c’est une incroyable aventure !

Avant de partir… Marine a créé un blog, afin de faire partager son aventure texane avec sa famille, ses amis, et d’autres étudiants qui voudraient partir ! Visitez le blog Aventure Texane.

39e rue Camille guérin
87036 Limoges - France
Tél. (+33) 05 55 43 56 00
Fax. (+33) 05 55 43 56 03
Université ouverte 
source de réussites