Sonia - Design milieux anthropisés 17-18

Sonia – licence professionnelle Design des milieux anthropisés


Sonia fait partie de la première promotion de la Licence professionnelle « Aménagement paysager : design des milieux anthropisés » ouverte depuis septembre 2017, elle nous explique son parcours et ce que lui apporte cette nouvelle formation.

 

Cette licence professionnelle est portée par la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines et le Centre de Formation Professionnelle et et Promotion Agricole (CFFPA) des Vaseix. La formation est axée sur l’innovation en conception, design participatif paysager dans une démarche sociétale de préservation de la biodiversité, d’économie des ressources.

Pourriez-vous vous présenter ?

Après un bac agricole et un BTS dans le domaine de l’horticulture, j’ai d’abord débuté ma carrière en tant que fleuriste dans une boutique et j’ai assuré des formations de décoration florale.  Par la suite, je suis devenue formatrice au CFFPA des Vaseix en biologie végétale  et aménagement du paysage tout en travaillant dans la ferme familiale à Saint Genest sur Rozelle.

Comment avez-vous eu connaissance de la formation ?

Ce sont mes collègues du CFPPA, et notamment Eric Gayout, qui m’ont parlé de cette formation car ils savaient que la thématique de l’aménagement du paysage autour des problématiques du développement durable me tenait à coeur. Quand j’ai eu connaissance du programme des cours, avec les interventions de Gilles Clément, autour du concept de Jardin planétaire, je n’ai pas hésité.  De plus,  il était important pour le CFPPA que des formateurs puissent avoir des diplômes  de niveau II soit une licence. C’est ainsi qu’à 48 ans , j’ai décidé de reprendre mes études et de m’inscrire en licence professionnelle Design des milieux anthropisés dans le cadre de la formation continue.

Comment se déroule la formation ?

Nous avons une ou deux semaines de cours par mois selon les saisons à raison de 35h hebdomadaire et nous sommes en stage le reste du temps.  J’ai décidé de préparer la licence en 2 ans pour pouvoir concilier études et  vie professionnelle.

Que pensez-vous de la formation ?

Je suis vraiment ravie de la formation. Les échanges avec les intervenants sont très enrichissants, nous avons des discussions très profondes autour de la nécessité de la présence du vivant. Les cours sont passionnants et vraiment diversifiés. Il y a même eu pour moi, un côté plus inattendu dans la formation, c’est la rencontre avec les autres étudiants. Nous sommes 16 étudiants de tous horizons avec des parcours de vie très riches. Ce sont de  très belles rencontres !

Comment se déroule la formation ?

Au niveau des cours, nous abordons aussi bien des notions philosophiques que des questions plus techniques de terrain, nous avons même des cours de pastels.
Nous avons par exemple abordé la notion de perception du vivant ou de la communication entre les plantes. Nous avons tous des connaissances différentes et nous échangeons beaucoup ensemble.
Certains ont plus de connaissances en aménagement du paysages, d’autres sur les végétaux, c’est ce qui rend nos échanges très riches.
Nous avons des projets en commun à réaliser pour valider les différentes matières : des projets tuteurés, un projet pour  toute la promotion pour une commune et un projet personnel.
Je prends beaucoup de notes pendant les cours, cela va aussi me servir dans mon métier de formatrice. On réfléchit tous ensemble, on a des réflexions très poussées sur des sujets liés à l’environnement et aux végétaux. C’est très fort émotionnellement, ce sont de belles rencontres que ce soient avec les autres étudiants ou avec les intervenants.
Cette formation m’apporte bien sûr plus de connaissances théoriques et pratiques, mais aussi plus de compétences et de recul.
On refait le monde avec les autres de étudiants de la promotion, on a tous une sensibilité particulière par rapport au végétal. On échange sur ce retour à la terre, à l’essentiel. C’est vraiment enthousiasmant !

Comment s’est passé votre inscription ?

Je n’ai pas eu de problème particulier, j’ai été beaucoup aidée par la Direction de la Formation Continue de l’Université. Ma formation est entièrement financée par mon employeur.

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui souhaitent suivre cette formation ?

Il faut être conscient que c’est une formation qui amène à beaucoup de réflexions, il faut avoir un peu de recul. La licence ouvre de nouvelles perspectives, on évolue tous au fur et à mesure des cours. Ce cursus  est incroyablement riche au niveau des rencontres humaine et des échanges avec les différents intervenants.

 

Plus d’informations sur la formation :  

« Licence professionnelle : Design des milieux anthropisés »

Contacts :